Financer son bilan de compétences

Les possibilités de financement du bilan de compétences pour :

Les salariés

Dans le cadre du plan de formation

Si vous effectuez votre bilan de compétences dans le cadre du plan de formation de votre entreprise, que le bilan de compétences soit de votre initiative ou qu’il s’agisse d’une demande de votre employeur, c’est votre employeur qui prend en charge les frais liés au bilan de compétences.

Dans le cadre d’un congé pour bilan de compétences

Les salariés qui ont obtenu l’accord de leur employeur pour bénéficier d’un bilan de compétences doivent envoyer une demande de prise en charge des dépenses liées au bilan de compétences à l’organisme collecteur correspondant à l’entreprise (celui auquel votre employeur verse la contribution correspondante). Il s’agit généralement du FONGECIF, mais il peut s’agir d’un OPCA de branche dans certains cas. L’organisme collecteur peut refuser ou accepter votre demande. Durant votre congé pour bilan de compétences, c’est votre employeur qui vous verse votre rémunération habituelle mais l’organisme collecteur le rembourse.

Le site du Fongécif Rhône-Alpes vous permet de retrouver toutes les informations nécessaires à votre démarche.
http://www.fongecifrhonealpes.fr/

Consultez aussi deux vidéos pour mieux comprendre la réforme et vos droits en matière de formatin :

minutes pour comprendre la formation   et   Réforme de la formation professionnelle

 

Les demandeurs d’emploi

Le financement du bilan de compétences d’un demandeur d’emploi est à la charge de Pôle Emploi. Les demandeurs d’emploi qui bénéficient d’une allocation chômage, ainsi que ceux qui n’en bénéficient pas, peuvent demander un bilan de compétences.

 

Les fonctionnaires et les agents non-titulaires

Dans la fonction publique, le financement du bilan de compétences ne dépend pas du statut. Il dépend de la fonction publique :

  • Fonction publique d’État : prise en charge du bilan de compétences, dans la limite des crédits disponibles
  • Fonction publique territoriale : l’employeur peut accepter ou refuser le bilan, mais également la prise en charge financière. Il peut donc accepter le bilan de compétences, mais refuser son financement.
  • Fonction publique hospitalière : vous devez demander la prise en charge de votre bilan de compétences à l’ANFH.